SOS Villages d’Enfants réagit aux défaillances relevées dans les domaines de la sauvegarde et de la gouvernance

  • Suite à la réunion du Sénat international du 29 avril 2021, SOS Villages d’Enfants a décidé de lancer des mesures rapides de renforcement de la sauvegarde et de la gouvernance.
  • SOS Villages d’Enfants reconnaît avec regret des manquements, et met en place des mesures immédiates pour soutenir les victimes, prévenir tout préjudice supplémentaire, améliorer les systèmes existants et garantir partout une prise en charge de qualité, pour tous les enfants de ses programmes.

Les plus hauts niveaux de la fédération sont déterminés à mener tous les changements nécessaires, comme l’a affirmé Ingrid Maria Johansen, directrice générale de SOS Villages d’Enfants International.

« La sécurité et le bien-être des enfants et des jeunes participant à nos programmes sont notre première préoccupation ; c’est la raison de notre existence. Je suis profondément attristée qu’il y ait eu des cas au sein de l’organisation pour lesquels certains d’entre nous n’ont pas tenu leur promesse d’assurer la sécurité des enfants. Au nom de la fédération, je présente mes excuses aux enfants et aux jeunes victimes de ces méfaits. Il est arrivé que les procédures adaptées ne soient pas suivies, que les mesures prises à l’encontre des contrevenants soient insuffisantes, ou que nos dirigeants nationaux et internationaux n’écoutent pas les enfants ou les membres de notre personnel. Je leur présente mes excuses, car nous n’avons pas toujours été à la hauteur des normes que nous nous étions fixées. Les enfants et les jeunes ont besoin d’être entourés d’adultes en qui ils peuvent avoir confiance. Je déplore profondément que nous ayons, dans certains cas, trahi cette confiance. »

« Nous sommes tenus de réagir face à ces allégations, et de demander des comptes aux personnes responsables de ces manquements. Je suis déterminée à réparer les torts lorsque c’est possible, à faciliter la guérison et à faire en sorte que la sécurité et l’affection règnent partout où nous intervenons. »

« Je poursuivrai mes efforts jusqu’à être certaine d’avoir fait toute la lumière sur toutes ces zones d’ombre. Les personnes qui ont courageusement pris la parole seront crues. Nous soutiendrons les personnes ayant souffert en leur offrant une prise en charge, un accompagnement psychologique et des programmes de bien-être. Avec l’aide des autorités compétentes, nous ferons tout pour que les auteurs de ces faits rendent des comptes. »

« Tous mes collègues de SOS Villages d’Enfants et moi-même nous tournons vers nos donateurs, pour qu’ils nous accompagnent dans cette démarche. Nous prions nos partenaires publics et les gouvernements de nous aider à avancer plus vite dans la bonne direction, comme ils ont déjà pu en aider d’autres avant nous. À leurs côtés, nous sommes convaincus de pouvoir faire en sorte que ces échecs ne se reproduisent pas, ne puissent pas se reproduire. »

Contexte

SOS Villages d’Enfants a informé ses donateurs et les gouvernements des pays dans lesquels elle intervient que son organe de supervision le plus élevé, le Sénat international, a décidé la mise en place d’une Commission spéciale indépendante pour traiter des cas historiques et récents de manquements, relevant notamment des domaines suivants : maltraitance sur enfant, corruption, mauvais usage de fonds et violation des règles visant à protéger les droits humains des enfants et des employés.

La Commission spéciale indépendante examinera les facteurs ayant conduit à ces manquements. Dans certains cas cependant, les politiques et procédures de l’organisation ont été correctement appliquées. Cette commission prendra ses fonctions en mai 2021, et sera encadrée par une personne externe et expérimentée. De nouvelles informations seront publiées sur le site Internet international dès que possible.

Le Sénat international a également décidé l’adoption rapide d’un système de médiateur international pour la sauvegarde de l’enfant, qui soutiendra les victimes ou survivants ainsi que toute personne désireuse d’obtenir des réponses à ses préoccupations. De plus amples informations seront publiées sur le site international dès que possible.

D’autres mesures ont été prises pour consolider encore davantage la sauvegarde, dont proposer un soutien individualisé direct à tous les enfants, tous les jeunes et toutes les personnes ayant subi des abus au sein des programmes de SOS Villages d’Enfants. L’objectif ici est de permettre à ces personnes de guérir, de tourner la page et de devenir autonomes.

Si vous avez subi des abus, si une situation particulière en lien avec la sauvegarde vous préoccupe ou si vous souhaitez signaler un abus concernant SOS Villages d’Enfants, utilisez les canaux confidentiels accessibles dans votre pays ou bien le canal de signalement en ligne, qui vous permet d’effectuer un signalement de manière anonyme dans plusieurs langues : www.sos-childrensvillages.org/who-we-are/contact-us/feedback-and-complaints

À propos de SOS Villages d’Enfants

SOS Villages d’Enfants est la plus grande organisation non gouvernementale au monde œuvrant en faveur des enfants et des jeunes privés de prise en charge parentale, ou risquant d’en être privés.

L’organisation fonctionne sur un modèle de fédération, avec des associations membres présentes dans 137 pays et territoires dans le monde, dont la plupart disposent d’un comité directeur autonome. Son plus haut organe de supervision est le Sénat international. Le Secrétariat général se compose du Bureau international en Autriche, et de cinq bureaux régionaux. Plus de 39 000 personnes à travers le monde travaillent pour les associations membres ou le Secrétariat général.

SOS Villages d’Enfants offre une prise en charge directe à plus de 65 000 enfants, et soutient plus de 347 000 enfants, jeunes et adultes à travers ses programmes de renforcement de la famille. La promesse d’une prise en charge par SOS détaille les engagements pris par l’organisation dans le but d’instaurer un environnement sûr pour les enfants, dans toutes ses activités.

Ingrid Maria Johansen, Directrice générale SOS Village d’Enfants 

5 mai 2021

fr_FR